Blog beauté, voyages, nutrition et ecologie

Les types des peaux

Les types des peaux

Il est important de bien identifier son type de peau afin de lui donner le soin qu’elle mérite. En fonction de sa typologie, ses besoins ne seront bien évidemment pas les mêmes. Voici un résumé des caractéristiques de chaque peau (normale, grasse, mixte, sèche, sensible et mature).

La peau normale

La peau normale n’existe qu’à l’enfance et jusqu’à la puberté. Il s’agit de l’équilibre idéal entre la quantité de graisse et d’eau ainsi que le moment où les glandes sébacées et sudoripares sont parfaitement régulées. La peau est ferme, souple, lisse, fine, matte et sans imperfections.

La peau grasse

Les caractéristiques d’une peau grasse sont un aspect luisant, des pores dilatés, plus encline aux boutons et point noirs.  Par contre, l’apparition des rides est plus tardive.

La peau grasse résulte d’un hyperfonctionnement des glandes sébacées à l’adolescence dû à la mitose cellulaire et à l’augmentation du volume de la glande (influence des hormones).

Avoir une peau grasse peut augmenter le risque de complications : dermite séborrhéique, alopécie androgénogénétique, acné.

L’acné touche 80% des adolescents (et oui, certains sont plus chanceux que d’autres). Chez les filles, cela commence vers 16-17 ans alors qu’il est plus tardif chez les garçons (17-19ans). Les causes sont multiples : hypersécrétion sébacée, présence de germes ( Corynebacterium acnes, Propionibcterium acnes), acné estival, médicamenteuse ou familiales, etc.

La peau mixte

Comme son nom l’indique, la peau mixte présente à la fois des zones sèches et des zones grasses.

Zones sèches : autour des yeux, bouches, zones latérales

Zones grasses : la fameuse zone T (front, nez et menton)

La peau sèche (xérose)

La peau sèche concerne surtout les femmes (et les personnes agées) et particulièrement au niveau du visage et du dos des mains. La peau est alors mate, rêche, le grain est fin, sensible aux changements climatiques et sujette aux rougeurs, desquamations et ridules. Il y a là aussi plusieurs facteurs aggravants :

  • Expositions au soleil trop fréquentes
  • Froid, vent, chauffage
  • Utilisation de produits alcalins (comme le savon) ou trop hydrophiles
  • Utilisation de brumisateur (sans essuyer)
  • Troubles hormonaux
  • Prédispositions génétiques

La peau sensible

Contrairement aux idées reçues, la peau sensible peut concerner des peaux à tendance grasse ou sèche bien que ce dernier cas soit plus fréquent. La peau est fine, sujette aux rougeurs et picotements. Elle peut être de trois types :

  • Erythrosique : présence de rougeurs ;
  • Couperosée : les vaisseaux superficiels sont dilatés ;
  • Allergique : irritation ou allergie.

La peau mature

Que la peau soit sèche, grasse ou mixte, elle va avoir tendance à subir quelques modifications en vieillissant. En effet, l’épiderme s’amincit tandis que la couche cornée s’épaissit. La peau a tendance à devenir plus sèche car il y a moins de secrétions sébacées. La peau se relâche et laisse creuser des rides (par manque de fibres de collagène)

 

 



Laisser un commentaire