Blog beauté, voyages, nutrition et ecologie

L’hébergement aux Etats-Unis (Couchsurfing, auberges, Airbnb..)

L’hébergement aux Etats-Unis (Couchsurfing, auberges, Airbnb..)

Bonjour,

Tout d’abord, je vous souhaite une très bonne année 2017, qu’elle soit remplie d’amour, de partage, d’évasion et de réussite 🙂

Si vous suivez un peu mon blog, vous avez peut-être déjà lu mes précédents articles sur la préparation de mon voyage. Après la destination, mes compagnons de voyages, mes billets d’avion et ma préparation pour surmonter ma phobie de l’avion, les préparatifs continuent avec le choix de l’hébergement à moindre coût. Pour rappel, je suis partie en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), les solutions que j’expose ici ne sont donc pas forcément valables partout. C’est partiiiii !

Couchsurfing

J’ai expérimenté pour la première fois le couchsurfing il y a trois mois (https://www.couchsurfing.com/). Si vous ne connaissez pas encore le principe, voici un bref résumé: vous vous inscrivez sur le site, vous renseignez votre profil (traits de personnalité, hobbies, expériences du voyage, ce que vous recherchez sur le site..) et pourrez ensuite soit chercher un hébergement (en tant que guest) soit proposer d’héberger quelqu’un (vous devenez alors un host). Et tout cela « gratuitement« , je mets bien ce terme entre parenthèse car il s’agit en réalité d’un échange comme dans la plupart des solutions d’hébergement, mais cette fois pas pécunière. Pour ma part, soit j’apportais de la nourriture, du vin, soit j’aidais pour des petits travaux ou je participais à la cuisine mais l’hôte recherche avant tout de rencontrer quelqu’un, d’avoir des conversations avec vous, que vous lui racontiez votre vie, vos voyages et réciproquement.Pas question donc de venir les mains dans les poches, de s’enfermer dans sa chambre et de repartir le lendemain matin sans dire un mot.

Mon expérience

Nous sommes restés chez trois hôtes différents au Etats-Unis, en général pour 1 à 3 nuits  et franchement c’était une expérience formidable ! Parties entre 3 filles, cela n’a pas toujours été évident d’éviter les relous qui acceptent ta demande non sans une idée derrière la tête, ou de trouver quelqu’un capable d’accepter trois personnes d’un coup. En plus d’économiser de l’argent, on a eu des supers conversations d’autant plus que les locaux connaissent parfaitement les bons plans ! On a d’ailleurs parfois changé notre itinéraire lorsqu’ils nous recommandaient d’aller plutôt là ou là. On a pu manger à un buffet ENORME pour 1$ à Las Vegas, on a eu des tickets pour voir Obama…bref pas de mauvaise surprise (même si évidemment ça peut arriver !). Si le principe du couchsurfing était à la base de prêter un canapé ou un matelas au sol, il s’est avéré qu’à part deux nuits, nous avons dormi dans des chambres spacieuses avec un vrai lit 🙂

Mon expérience et conseils courchsurfing

Mes conseils de couchsurfeuse:

  • Je ne suis pas pour l’immiscion de Facebook dans notre moindre fait de notre vie numérique mais pour le coup je vous conseille de créer un compte sur Couchsurfing à partir de Facebook. Ainsi vous pourrez ajouter votre liste d’amis et rattacher votre profil. C’est toujours rassurant pour ceux que vous hébergez ou ceux chez qui vous voulez dormir.
  • Misez sur les recommandations. J’ai commencé mes recherches sans avoir aucune références (dans le jargon, c’est un petit commentaire laissé par les hosts ou guest après leur passage chez vous), et bien c’était un peu plus compliqué ! Certains couchsurfers refusent carrément d’héberger des personnes n’ayant aucune référence (ce qui peut se comprendre) mais il faut bien aussi bien commencer par une première fois. Essayez donc de voyager avec quelqu’un qui a quelques références à son actif et réservez avec son compte (en donnant le votre aussi ainsi que votre profil facebook). C’est ce que j’ai fait et après notre nuit chez l’hôte, je demandais à ce dernier de laisser un commentaire à la personne qui avait réservé et à moi aussi pour avoir enfin mes premières recommandations :). Vous pouvez aussi avoir des « références personnelles », là ce sont plutôt des personnes chez qui vous n’avez pas forcément dormi mais que vous avez rencontrés et qui ont eux aussi un compte Couchsurfing. Ces recommandations ont moins de valeur mais il ne faut pas les négliger !
  • Parlez anglais ! Couchsurfing est un site principalement anglophone. Bien sûr vous trouverez quelques profils rédigés en français mais ceci est loin d’être une majorité ! Exprimez-vous donc en anglais en précisant dans votre profil les langues que vous parlez, cela pourra faciliter les conversations par la suite.Ce n’est pas grave si votre message comporte quelques fautes, personne ne vous en voudra pour ça tant que çela reste compréhensible.
  • Détaillez votre profil. Bon pas trop non plus, inutile de préciser que vous aimez tricoter des pulls à votre chat ou donner votre adresse détaillée mais expliquez vos passe-temps, ce que vous faites dans la vie. Vous aurez ainsi plus de chances de vous trouvez des points communs avec votre hôte/guest.
  • Lisez  et personnalisez votre demande. Beaucoup de personnes profitent du couchsurfing comme un moyen de ne rien payer (et même parfois de gratter dans le frigo d’autrui, oui déjà j’ai vu ça!) donc soyez convaincants pour montrer que non, vous venez aussi pour partager un bon moment avec votre hôte. Faites référence à certains choses mentionnées dans son profil, trouvez des points communs bref humanisez votre demande.
  • Spécial pour les filles. On trouve moins d’hôtes féminines sur le site, ce qui peut facilement s’expliquer qu’inviter un inconnu dormir à la maison n’est pas ce qu’il y a de plus rassurant et j’ai vu beaucoup d’hôtes féminines n’exiger désormais que des invités féminines ou des couples. Donc pour les mecs solo, voyagez en couple sera peut-être plus évident pour trouver une place. Attention toutefois à être honnête, n’arrivez pas seul en prétextant qu’elle n’a pas pu venir, malaise assuré ! Si l’on se place des guests féminines, faites attention comme je l’ai dit plus haut aux messages du type « au fait, mon canapé est cassé, ça te dérange qu’on dorme ensemble ? » ou  encore les « t’es mignonne, t’as un chum ? »dès la première approche (true story :/). Heureusement ce genre de mecs a tendance à être assez direct et se repère assez rapidement. Cependant, si personnellement je n’ai pas eu de problème, une amie a eu une mauvaise expérience après qu’un garçon lui ai fait des avances qu’elle a refusé, il l’a pratiquement mise à la porte, sympa !
  • Participez aux événements couchsurfing. Si une fois arrivés sur place, vous ne savez pas trop qui faire, allez jeter un œil à la rubrique événements du site, elle présente tous les événements qui ont lieu près de chez vous. Vous pouvez aussi y aller en tant que local. Il s’agit souvent d’échanges linguistiques autour d’un verre, de sorties telles qu’une expo ou un concert…

Facebook

Ce n’est pas forcément ce à quoi j’aurais pensé en premier mais au fur et à mesure de mes voyages, je me suis rendu compte que Facebook pouvait s’avérer bien utile. En effet, après avoir discuté avec un ancien couchsurfer, qui avait préféré quitter le site à cause d’un trop grand nombre de « profiteurs », il s’était inscrit sur un groupe Facebook pour héberger des cyclistes du monde entier. Je vous recommande taper les mots-clés « couchsurfing+la ville que vous souhaitez visiter ».

Votre réseau

Ne négligez pas votre réseau ! Vous avez surement des amis ou amis d’amis aux quatre coins du monde ! Un petit statut facebook pour prévenir tout le monde et peut-être que quelqu’un pourra vous dépanner.

Auberges de jeunesse

La solution la plus « moins prise de tête/pas chère ». Réservable en un clic et généralement très bon marché, c’est un excellent deal pour les backpackers. Toutes ne se valent pas, soyez attentifs sur les installations sanitaires, la propreté, le nombre de personne dans la chambre et les activités proposés.

Parfois l’intitulé « 12 lits » peut faire peur malgré un prix attractif mais au final tout dépend de la période. Pour ma part, à Montréal en Novembre (moins le moins intéressant qui soit pour visiter cette ville on est d’accord), je me suis retrouvé seule dans ma chambre 12 lits. Faites attention aux avis, ne vous focalisez pas sur un seul avis mais faites la synthèse.

Vérifiez les services annexes (bagagerie, navette vers l’aéroport, parking ?) et prévoyez quelques accessoires indispensables (cadenas pour garder ses affaires à l’abri le temps que vous visitez la ville, lampe frontale, tongues, boule quies pour les personnes au sommeil léger, serviettes de bain et si vous avez la place un sac de couchage). Même si les draps sont la plupart du temps fournis, je suis un peu méfiante quant à leur état de propreté alors je préfère apporter mon sac de couchage.

Pas de mauvaise expérience à  vous raconter puisqu’à chaque fois je passe un temps fou à détailler les avis donc pas de mauvaises surprises ! N’hésitez pas à demander des cartes de la ville ou des conseils sur quoi et quand visiter, les aubergistes ont l’habitude de ce genre de questions.

Pour la réservation, les prix varient énormément parfois même d’un jour à l’autre. Il m’est déjà arrivé d’avoir réservé un lit 30€, le lendemain le même lit n’était qu’à 23€, j’ai donc annulé ma première réservation et réservé une nouvelle fois au meilleur prix. Comparez aussi les sites (hostelworld.com, trivago, Booking.com pour ne citer qu’eux) et prenez l’habitude de checker aussi le site de l’auberge directement sans passer par un comparateur, les sites comme Booking se prennent des marges et parfois cela fait monter le prix (mais propose aussi des promos qui s’avèrent plus intéressantes que de passer directement sur le site de l’auberge, à vous de comparer). Notez que vous pouvez parfois avoir des ristournes dès lors que vous avez déjà acheté plusieurs nuits (ex: 10 nuits réservés, la 11ème offerte). Aussi n’oubliez pas d’activer des cashbacks si le site de réservation est partenaire.

Gamping

Je n’ai pas eu l’occasion de tester cette solution mais j’adore l’idée !  En gros, des particuliers s’inscrivent et propose non pas leur canapé comme sur couchsurfing, mais un bout de leur jardin. Vous installez votre tente, pouvez demander un accès à la cuisine et à la salle de bain. Je trouve plus sécurisant pour l’hôte et plus original pour le guest. Toutefois, contrairement à couchsurfing, l’hôte vous fait payer une petite somme pour passer la nuit sur son terrain (environ de 5 à 10€ la nuit). Les seuls gros bémols restent qu’il faut transporter du matériel de camping (bien que certains propriétaires prêtent parfois le matériel) et qu’il faut que la météo soit suffisamment clémente pour permettre de dormir dehors.

Plus d’infos, sur le site Gamping.fr

Nuit en camping

Campings

Dans la même lignée que le paragraphe précédent mais cette fois chez des professionnels (donc en théorie un peu mieux équipés mais aussi un peu plus cher), vous pouvez dormir dans un camping. Je parle des campings spécifiquement ici de l’Ouest Américain. Oui là-bas il est très courant de partir faire du camping dans les parcs nationaux l’été ! Nous avons testé une seule nuit à Bryce Canyon, la saison était déjà avancée (mi-Octobre) et la nuit malheureusement très fraîche. Même serrées à trois dans une toile de tente, nous étions gelées ! Résultat aucune d’entre nous n’a dormi mais pour autant ça restera un souvenir épique. Les campings sont plutôt bien équipés (sanitaire, table, bidon pour faire du feu). A Bryce Canyon nous avons payés 20$ pour 3 cette nuit. Quel plaisir de se lever en même temps que le soleil et regarder la vue du Canyon en train de sortir de la pénombre, magique !

Airbnb

Je ne présente plus Airbnb dont le principe consiste à héberger chez soi des inconnus qui vous paient en échange. Pour être honnête je suis un peu contrariée par ce qu’est devenu Airbnb. J’adorais le Airbnb des début, lorsqu’on réservait quand on avait pas trop les moyens de se payer l’hôtel ou quand on voulait rencontrer des locaux tout en ayant la garantie d’avoir une prestation correcte (ben oui on paie !) mais j’ai l’impression que cette période est en partie révolue. Je suis peut-être naïve mais j’avais le sentiment qu’à l’époque les hôtes louaient une de leur chambre pour partager un peu de leur « vie de locaux », passer une soirée entourée de voyageurs et accessoirement se faire un peu d’argent de poche. Mais ça c’était avant !

Pourquoi j’évite désormais les Airbnb ?

  • Tout d’abord, les prix sont de plus en plus élevés, se rapprochant voire même surpassant ceux des professionnels !
  • Ensuite j’assiste à l’ascension des « usines à fric » comme je les appelle. Typologie de cet hébergement: des particuliers installent dans une chambre, en soi tout à fait banal, des lits superposés, 4 personnes à 20$ la nuit dans 10m² au lieu d’une seule, la belle affaire !
  • Et enfin, il m’est arrivée plusieurs fois d’arriver dans un airbnb…sans propriétaire ! Je veux dire, je m’attendais à être accueillie, conseillée sur mon voyage mais non il n’y avait personne dans l’appartement hormis un couple allemeand dans une autre chambre. Sur le principe pourquoi pas, mais au moins ce genre de choses devrait être mentionnés dans l’annonce. Alors tout était vraiment nickel, ca n’aurait pas été plus confortable à l’hôtel mais je n’étais pas venue là juste pour un lit, je voulais parler avec des locaux sinon effectivement j’aurais réservé un hôtel ! Bref vous l’aurez compris, je trouve que le principe d’Airbnb se perd de plus en plus malheureusement.
  • Le quatrième cas de figure que j’ai rencontré: les hébergements airbnb pas chers, bien placés, qui se louent donc assez facilement. Problème: les propriétaires le savent très bien qu’ils n’auront aucun mal à louer et ne jugent donc pas utiles de passer du temps pour entretenir les lieux ou même le nettoyer, j’ai vu des places vraiment immondes voire glauques :/

Donc Airbnb c’est vraiment en dernier recours, sauf si les commentaires parviennent à me faire changer d’avis.

Talktalk Bnb

Un tout nouveau site que j’ai découvert il y a peu de temps (http://www.talktalkbnb.com/fr/) dont le principe ressemble fortement à Couchsurfing mais là l’échange est très ciblée: on séjourne et accueille pour apprendre une nouvelle langue. Par exemple, je veux parfaire mon anglais, je me rends donc en Angleterre et je trouve un hôte sur le site qui lui apprend le français; le temps d’une ou plusieurs soirées je peux lui faire pratiquer son français et lui mon anglais, tout cela gratuitement ! Le site n’est malheureusement pas assez connu, et donc encore peu de personnes y sont inscrites mais je trouve le principe super et surtout très clair, on sait pourquoi on est là et on s’entraide mutuellement !

Et puis bien sûr si aucune de mes propositions ne vous a convaincu, vous pouvez toujours choisir de réserver un hôtel ou motel ! Et si vous avez d’autres bons plans hébergement, n’hésitez pas à me le dire en commentaire 🙂

Bonne soirée,

Anna

 



2 thoughts on “L’hébergement aux Etats-Unis (Couchsurfing, auberges, Airbnb..)”

Laisser un commentaire