Blog beauté, voyages, nutrition et ecologie

On prépare un voyage ensemble #3 Comment surmonter sa peur en avion ?

On prépare un voyage ensemble #3 Comment surmonter sa peur en avion ?

Bonjour bonjour,

Cela fait un moment que je n’ai rien posté puisque j’étais à l’étranger, sans ordinateur à portée de main. Après cette petite coupure, me revoici donc pour vous parlez d’un problème qui peut se révéler très handicapant pour soi, sa vie sociale ou professionnelle : la peur de l’avion !

Pourquoi avons-nous peur de l’avion ?

   D’après le site atlantico.fr, nous serions près de 30% à avoir peur de l’avion et 10% renonce même à tous ses voyages aériens. Je faisais partie de cette catégorie, j’avais déjà eu l’occasion de rejoindre en touriste des amis partis pour leur étude au Japon, au Canada ou en Coréeet pourtant j’ai refusé. Bien que la perspective de passer de bonnes vacances m’enthousiasmait, celle de prendre l’avion me terrifiait au point de sacrifier des semaines de vacances à cause de quelques heures passées dans les airs.

Les causes peuvent être multiples mais sont souvent dues à un mauvais souvenir et traumatisme, une claustrophobie, une peur du vide, etc. Pour ma part, je n’avais jamais pris l’avion et pourtant j’en avais déjà peur. Je pense que cette idée m’est venue à la suite d’images choquantes diffusées dans les journaux télévisés. En effet, il n’est pas rare de voir des accidents d’avion faire la Une des magazines malheureusement. De mes souvenirs d’enfance, les images de la collision du World Trade Center m’ont particulièrement choquées, bien que je n’étais pas en âge de comprendre tous les tenants et les aboutissants de cette histoire, les images étaient d’une violence extrêmes, diffusées à longueur de journée et à une heure de grande écoute.

Le problème de l’avion réside surtout dans le fait qu’en tant que passager nous n’avons AUCUN contrôle sur ce qui se passe. Contrairement à ma voiture où je peux choisir de conduire ou même guider le conducteur, ici je dois me contenter de faire confiance à une personne que je ne connais pas. Alors que si on regarde un peu les chiffres, il serait 100 fois plus dangereux de prendre la voiture que l’avion.

Quelles sont les répercussions de l’aérodromophobie ?

La peur de l’avion ne concerne pas seulement le fait de prendre l’avion (bien que ceci dépend des personnes) mais pour ma part, rien que le fait d’entendre ou voir un avion était…source d’angoisse. Sauf que des avions, on en croise quand même pas mal, parfois sans s’en rendre compte. Les « symptômes » sont entre autres: une peur de voir les avions même au sol, difficulté de rester trop longtemps dans un aéroport, hyper-vigilance aux bruits, aux conversations, aux panneaux d’affichages et aux détails de l’avion (oui, comme si j’y connaissais quelque chose en aéronautique !), mains moites, envie de vomir, agrippement un peu trop extrême au siège, difficultés pour dormir quelques jours avant le vol (et aussi un corps affaibli) et autres réjouissances…

Mes techniques pour ne plus avoir peur de l’avion

Autant être claire, j’ai toujours peur de l’avion. Cela ne disparaitra malheureusement probablement jamais mais je suis fière d’avoir dépassé cette phobie, plusieurs fois qui plus est ! Voici mon cheminement qui m’a permis d’y arriver:

  • La vie est courte et le danger partout ! Si on y réfléchis, on peut aussi bien mourir en prenant sa voiture tous les jours pour aller au travail ou d’un accident domestique. Le risque de mourir en avion est même plus faible. Pourquoi se priver de visiter de superbes pays à cause d’une peur exacerbée ? Je préfère désormais me dire que « au moins même si je meurs en avion, je serais heureuse d’être allé là ou là, je préfère mourir en ayant le sentiment d’avoir vécu des choses exceptionnelles plutôt que de vivre très longtemps mais toujours en restant chez soi ». De plus, il devient de plus en plus indispensable de devoir se déplacer pour des raisons professionnelles, ne ratez pas de belles occasions !
  • Il existe d’autres moyens de transports. Si je peux éviter de prendre l’avion, je ferais tout pour. Concrètement si il n’y a pas d’océan à traverser, je m’arrangerais pour trouver un autre mode de transport. Par exemple, pour rejoindre San Francisco à New York ce qui m’aurait pris moins de 6 heures en avion, j’ai préféré prendre le bus…82heures ! Oui ça peut paraitre ridicule pour quelqu’un qui n’a pas cette peur mais je vous assure que je n’ai eu aucun stress…seulement un sentiment de solitude^^
  • Rassurez-vous comme vous pouvez: placement, compagnies, données chiffrées, personnel à bord. Tout le monde le dit, l’avion est le moyen de transport le plus sûr, ce sont les chiffres qui parlent ! De plus, certaines places sont plus « sûres » que d’autres. En effet, d’après les statistiques les personnes à l’avant de l’avion ont moins de chances de s’en sortir que celles à l’arrière. Voilà pourquoi je vérifie toujours mon placement (et en plus c’est moins cher, n’est-ce pas merveilleux ? ). De même vérifiez la fiabilité de la compagnie. Lorsque j’ai passé un bon vol avec une compagnie sans craintes, je choisis cette même compagnie pour la prochaine fois, quitte à payer parfois un peu plus cher. Si vous vous ne sentez pas rassuré une fois monté à bord ou en cours de vol, n’hésitez pas à le communiquer au personnel de bord, ils ont l’habitude et sont formés aussi pour ça, ils trouveront les mots pour vous rassurez !
  • Faites un stage. Il existe des stages pour vaincre sa peur de l’avion essentiellement basés sur de la simulation et des cours théoriques en compagnie de professionnels. Je trouve ça super intéressant même si je n’ai jamais testé car les prix sont assez élevés (650€ pour 7h30 chez Air France). Vous pouvez aussi être suivi par un psychologue pour vous aider à comprendre et affronter votre peur.
  • Prenez des médicaments au besoin. On m’a souvent conseillé de faire ça mais chaque « phobique » a son raisonnement. Pou ma part, il est hors de question que je me « drogue », car en cas d’accident je me dois de rester alerte ^^. Consultez votre médecin et pharmacien qui saura vous conseiller. Les exercices de respiration pour se relaxer sont aussi un bon moyen.
  • Vous n’êtes pas seul à bord ! Dites-vous que des dizaines voire des centaines de personnes sont dans ce même avion et que la plupart partage votre appréhension. J’aime observer, pendant le décollage principalement, quelqu’un d’ultra serein. Comme on dit, quelqu’un de stressé est stressant alors qu’un individu apaisé sera apaisant pour vous.
  • Focalisez-vous sur « l’après ». Le vol n’est qu’un moyen de transport, pas une fin en soi. Pensez-donc à tout ce qu vous attends une fois sur le pied sur le sol étranger.
  • Trainer dans les aéroports. Si vous avez peur à la vue d’un avion, surpassez-vous en allant dans ce lieu maudit pour observer les avions à leur décollage et atterrissage.
  • Pensez à prendre une distraction. Les vols longs courriers propose des films ou de la musique mais n’oubliez pas vos écouteurs car ceux-ci ne sont pas toujours fournis gratuitement.
  • Soyez accompagnés. Affronter cette situation avec quelqu’un que vous connaissez est toujours plus rassurant.
  • Plus vous prendrez l’avion, moins vous aurez peur !

En savoir plus

Si vous souhaitez en savoir plus, voici quelques liens utiles:

  • Interview de Margot Ferrant, psychologue ici
  • Informations sur le stage « Gérer sa peur en avion » d’Air France ici
  • Interview de Patricia Furness-Smith, psychologue ici
  • Des statistiques et un site dédié ici

Bonne soirée,

Anna

 

 



0 thoughts on “On prépare un voyage ensemble #3 Comment surmonter sa peur en avion ?”

Laisser un commentaire