Blog beauté, voyages, nutrition et ecologie

Travailler en intérim, bon plan ou pas ?

Travailler en intérim, bon plan ou pas  ?

Bonjour,

Aujourd’hui, je vous parle travail et plus particulièrement un type de contrat nommé l’intérim. Alors concrètement qu’est-ce que c’est ? Simple, l’intérim ressemble généralement à un CDD où vous n’êtes pas embauché directement par la boite pour laquelle vous travaillez mais par une agence d’intérim (Adecco, ManPower, Samsic Temporis et j’en passe). Vous entreprise d’accueil n’a donc pas à se charger de toutes les formalités (administratives, législatives…) et paient en contre partie l’agence d’intérim pou le faire. Je vous raconte tout de suite mon expérience (et il n’y a pas que du positif).

Comment j’ai été embauché ?

En fait, à l’époque je ne cherchais pas de travail puisque je n’avais pas encore terminé mon contrat mais quelqu’un m’a demandé si j’étais intéressée car son entreprise recherchait quelques intérimaires pour une mission de plusieurs mois. Sachant que mon contrat allait bientôt s’achever j’ai passé l’entretien avec le patron qui m’a par la même occasion dit que si j’étais prise, il faudrait que je m’inscrive dans la boite d’intérim avec laquelle ils travaillaient. Une fois l’approbation reçue, je me suis donc exécutée. Et voilà comment je suis devenu intérimaire.

Une fois dans la boite, on a quasi pas de contact avec la boite d’intérim. Elle nous envoie notre fiche de paie et quelques documents et on la contacte en cas de problème administratif ou pour poser des congés payés ! Mais pour ma part je n’ai jamais eu besoin de l’appeler.

Auparavant, lorsque j’étais encore étudiante, je m’étais déjà inscrite dans des agences d’interim pour trouver des jobs d’été ou en extra (spoiler: ce fut un échec). Pour cela, je m’étais rendue dans les agences munies de toutes les pièces nécessaires (carte identité, permis de conduire, CV, carte vitale et RIB) pour ensuite remplir dans chaque agence une fiche de renseignements pour cibler mes compétences et mes envies.

Quels sont les avantages de l’intérim ?

Il n’y a finalement pas tant d’avantages par rapport à un CDD. Je pourrais juste mentionner que nous avons accès au Comité d’Entreprise (CE) de l’agence d’interim (mais vous pouvez aussi bénéficier de CE en CDD selon votre boite). Plus cette dernière est grosse et connue, plus le CE a des chances d’être avantageux pour vous (chèques vacances, voyages, partenariat, tickets de cinémas, etc.). Aussi, en fonction de votre ancienneté (nombre d’heures de travail effectuées) vous montez en grade et débloquez des avantages (mutuelle, formation professionnelle, bilan de compétence…).

Pour ceux qui recherchent un travail, il est possible de quitter votre interim pour un CDI. Beaucoup de collègues sont partis de cette manière dans un délai de 3 jours en moyenne. Les entreprises sont très compréhensives et n’ont souvent pas trop de mal à trouver quelqu’un pour vous remplacer. Vous perdez vos indemnités de fin de mission mais avez le droit à vos congés payés sous forme monétaire.

Quels sont les inconvénients de l’intérim  ?

LA COMMUNICATION

Un des plus gros désavantages pour moi est le manque de communication, c’est logique puisqu’on ajoute une étape intermédiaire entre vous et la boite pour laquelle vous travaillez. J’ai assisté à de nombreux coups de téléphone sans réponse car la personne ne connaissait pas votre dossier ou les réponses aux questions.

LES RENOUVELLEMENTS DE CONTRATS

Ensuite, et non des moindre (mais un peu lié au manque de communication aussi) est le problème des renouvellements. Je vais pendre mon exemple pour être plus claire. J’ai commencé mon travail pour une durée initiale de 4 mois, puis comme il restait du travail nous avons tous étés renouvelés pour deux mois supplémentaires. Il restait encore du travail, notre chef d’équipe nous avait donc prévenu deux mois auparavant que nous serions à nouveau prolongés pour 2 mois sans aucun autre renouvellement possible (car la loi n’autorise que 2 renouvellements et une période maximale de 18 mois pour un même motif d’embauche). Au délà, il faut compter un délai de carence correspondant à un tiers de votre contrat (soit 6 mois pour 18 mois travaillés). Or, la semaine suivante, nouveau rebondissement dont on se serait bien passé, le chef d’équipe nous informe que la hiérarchie ne veux pas tous nous garder, qu’elle ne veut garder que 80% des intérimaires. Alors que nous attendions tous gentiment nos contrats car nous pensions qu’ils étaient rédigés et en cours d’envoi, nous apprenons que certains d’entre nous ne seront plus là dans moins de 3 jours sans savoir encore qui. C’est assez dur à encaisser pour des personnes qui ont des projets, des familles, ou tout simplement qui aime leur boulot ! Difficile de ne pas se comparer à un jouet que l’on jette des que l’enfant n’en a plus besoin.

LES CONGÉS PAYES.

Congés payés tu oublieras ! Bon j’exagère car cela dépend à la fois de ta boite d’interim et de la boite pour laquelle tu travailles. Je sais qu’il est parfois « interdit » (ou fortement mal vu) de prendre des jours (même sans soldes) sauf grandes occasions dans certaines boites. Dans la mienne, je peux prendre des jours mais ceux-ci seront automatiquement sans solde.

L’ISOLEMENT

Les intérimaires sont souvent embauchés pour une mission bien précise et en groupe. Par exemple dans mon cas nous sommes dans une salle remplie que d’intérimaires. Heureusement pour moi, l’entreprise est géniale mais c’est vrai que contrairement à un employé lambda nous sommes un peu en retrait par rapport aux employés réguliers.

Halte aux idées reçues !

J’ai toujours beaucoup de réactions lorsque j’annonce que je suis intérimaire. Voilà un petit best of pas toujours justifié :

  • Mais tu dois être super bien payé alors ? C’est toujours la première question que l’on me pose. Je ne sais pas d’où sort cette légende mais non on peut être en interim et au SMIC. Bien sûr si vous n’avez pas pris vos congés, ils vous seront payés à la toute fin de votre contrat ainsi que vos indemnités de fin de missions (IFM) – ce qui équivaut pour chacun à environ 10% de votre salaire.

 

  • Ca doit être un travail précaire ? Pas forcément, certains font de l’intérim depuis des années. Quelques agences détournent un peu la légalité en changeant sans cesse le motif d’embauche afin de renouveler le contrat sans limite. Ou des personnes assez polyvalentes ou dans un domaine très porteur vont trouver sans cesse des nouveaux contrats dans des boites différentes par exemples. De nombreux contrats d’interim débouchent aussi finalement sur un CDI.

 

  • Tu travailles dans le bâtiment toi ? Heu non. C’est vrai que beaucoup de travail en interim sont des travaux manuels mais l’on trouve aussi tout un éventail de métiers dont des professions tertiaires.

Voilà, j’espère que ce petit article vous aura un peu plus éclairé sur l’interim. Peut-être que vous aussi vous êtes passé par là alors n’hésitez pas à me raconter votre expérience dans les commentaires 🙂

Bonne soirée,

Anna

 

 



0 thoughts on “Travailler en intérim, bon plan ou pas ?”

    • Voilà, pour ma part ça tombait très bien car ce n’était qu’un moyen de mettre de l’argent de côté mais c’est assez épuisant psychologiquement de se dire que l’on est sur un siège éjectable à tout moment ou presque

  • Après mon BTS j’ai travaillé 2 ans en intérim dans une grande ville. J’enchainais les missions sans temps mort et j’ai pu accéder à des postes super intéressants. L’avantage c’est parfois l’urgence qui « force » le recruteur à choisir un candidat débutant et lui permet d’ajouter une belle expérience sur le CV. Par contre en revenant dans ma petite ville j’ai dû chercher plus stable, car les missions ne courent pas les rues et enchainer mission et période de chomage cela devient vite angoissant…

Laisser un commentaire