Blog beauté, voyages, nutrition et ecologie

Zoom sur les émulsifiants

Zoom sur les émulsifiants

Bonjour,

Les tensioactifs ont un rôle de liant entre la phase aqueuse et la phase huileuse. Comme de nombreux ingrédients, ils existent à l’état naturel ou synthétique. Quoiqu’il en soit, ils peuvent être de quatre types : anionique, cationique, amphotères ou non ionique.

Représentation d'un émulsifiant
Représentation d’un tensioactif

Les émulsifiants naturels

Beaucoup de produits bio contiennent des émulsifiants doux d’esters de sucre comme le coco-glucoside, cocoyl glucoside, le cetearyl glucoside, etc. Ils peuvent aussi être extraits de matière d’origine animale (la lanoline par exemple est un mélange d’esters et d’acide gras issu du suint de la laine). Le troisième groupe est composé de polyglycerides (nom INCI : polyglyceryl-)

Les agents de surface anioniques

Par définition, les tensioactifs anioniques sont des agents de surface qui libère un ion chargé négativement (anion) dans la solution aqueuse. Ils ont une balance hydrophile/lipophile plutôt élevé donc une tendance hydrophile marquée. Ces tensioactifs agissent en milieux alcalins, sont incompatibles avec des tensioactifs cationiques. Parmi ce type d’agents de surface, on compte les savons (sels d’acides gras), les dérivés sulfatés, dérivés sulfonés et dérivés des amino-acides. Pour mieux illustrer voici quelques exemples  :

  • Savons (assez irritants):

    • Les savons alcalins= sels d’acides gras (acide laurique, stéarique, myristique, palmitique, oléique) + cation monovalent (Na+, K+, NH4+). Exemple : stearate de sodium
    • les savons métalliques= sels d’acides gras (acide laurique, stéarique, myristique, palmitique, oléique) + cation di ou tri-valent (Ca2+, Mg2+, Al3+). Exemple : stéarate de calcium
    • Les savons organiques= sels d’acides gras (acide laurique, stéarique, myristique, palmitique, oléique) + base organique (amine). Exemple : stéarate de triéthanolamine
  • Dérivés sulfatés R-O-SO3M

Laurylsulfate de sodium, laurylsulfate de triéthanolamine, laurylsulfate d’ammonium…

  • Dérivés sulfonés R-SO3Na

Comme le dioctylsulfosuccinate de sodium. Ils sont peu irritants mais ne peuvent être utilisés que dans une gamme de pH réduite (6 à 8)

  • Dérivés des amino-acides :

    • Lipoaminoacides : proches de ceux qu’on retrouve dans l’épiderme, agent de nettoyage « physiologiques ».
    • Dérivés de la sarcosine (sodium lauroyl sarcosinate…), qui est lui aussi plutôt doux.

 Les agents de surfaces cationiques

Définition : les tensioactifs cationiques sont des agents de surface qui libère un ion chargé positivement (cation) dans la solution aqueuse.
Ces tensioactifs ont des propriétés antistatiques en s’adsorbant fortement sur les surfaces électronégatives. De ce fait, ce sont d’excellents démêlants pour les cheveux (forte affinité avec la kératine) ou adoucissant de textiles. En plus de leur capacité d’émulsionnant, ils sont bactériostatiques (Gram+), virucides et fongicides. Ils agissent en milieux acides et sont incompatibles avec les agents de surface anionique. Les plus courants sont les sels d’ammonium (Bromure de cétyltriméthylammonium, bromure d’alkyltrimethylammonium, chlorure de benzalkonium…) Très efficaces pour rendre les cheveux doux, ces sels peuvent néanmoins être irritants notamment pour la peau et les yeux.

Les agents de surface amphotères

Les tensioactifs amphotères (ou zwitterioniques) se comportent comme des agents de surface anioniques en milieu alcalin (basique) ou cationiques en milieu acide. Ils possèdent de nombreux avantages puisqu’ils sont compatibles avec les autres agents de surface, peu irritants, peu toxiques et biodégradables. Voici quelques-unes des classes de tensioactifs amphotères :

  • Les bétaïnes

Contiennent un groupement ammonium quaternaire et un groupement acide carboxylique ;

  • Les dérivés de l’imidazoline

Ils ne sont pas irritants pour les yeux, ont des propriétés moussante, germicide, fongicide et désodorisante ;

  • Les polypeptides

Peu irritants pour la peau

Irritation (du plus au moins irritant) : cationique > anionique > amphotère

Les agents de surface non ioniques

Ce sont tout simplement les tensioactifs qui ne s’ionisent pas dans l’eau. Ils sont classés en fonction de la nature de la liaison qui unit la partie hydrophile et hydrophobe de la molécule. Ils moussent peu et sont les moins irritants.

  • Agents de surface à liaison ester (R-CO-O-R’)

    • Esters de glycol et d’acides gras (alkylglycerol, alkylpropylèneglycol,…)
    • Esters de glycérol et d’acides gras: monostearate de glycérol
    • Esters de sorbitane et d’acide gras : ester de sucre
    • Esters de sorbitane polyoxyéthyléniques : tweens ou polysorbates
    • Esters de polyethylèneglycol (Action de l’oxyde d’éthylène sur un acide gras). Ce sont les fameux PEG mais peuvent aussi se trouver sous le nom de macrogols ou polyoxyethyleneglycol.
  • Agents de surface à liaison éther

    • Ethers de macrogols (PEG) et d’alkylphénols
  • Agents de surface à liaison amide

    • Monoéthanolamides et diéthanolamides : épaississants, mouillant, moussant, détergents.
    • Mono et diéthanolamides polyoxyéthylénés : moussants, stabilisateur de mousse, détergents

Voilà, j’espère que vous en savez désormais plus sur la classification des agents de surface!

Bonne soirée,

Anna



Laisser un commentaire